Accueil

Tablié sont des garçons entre 4 et 15 ans, envoyés  par ses parents à des écoles de coran, dits Daaras, afin de étudier le coran. Parmi ces écoles de coran, dont beaucoup sont plutôt clandestines, les „Marabout“ (instituteurs, guide religieux, voyants, guérisseurs) envoient les élevés pour faire la manche dans les rues. Les enfants doivent dormir sur terre et très serres, il n’y a aucun possibilité a se laver et que très peu a manger. Ils doivent se lever très tôt le matin afin de suivre une leçon de coran et ensuite ils sont envoyer sur les rues pour faire la manche. Les petits ne peuvent gueuser que du sucre et d’autres aliments, les aines doivent rapporter que d’argent. Ceux qui n’ont pas rapportes assez d’aliments ou d’argent ou qui sont succombes a la fatigue pendent les leçons seront battues avec des tuyau en caoutchouc très fins. C’est pour cela qu’ont trouve des milliers de garçons se bourlinguer sur les rues de Dakkar et autre grand villes.

Nous nous sommes fixes l’objectif a redonner l’espoir a ces enfants. „Yaakar“, un mot de la langue nationale „Wolof“ (il y en a plusieurs langues sénégalaises), signifie „Espoir“. Le premier pas nous allons développer un centre d’enfants, qui doit servir comme premier centre d’accueil pour les enfants. Ici ils sont aperçues, reçoivent soins médicales, alimentation général et un repas chaud. Ensuite nous prévoient un jardin, une école, hébergement et une sorte de internat.

Notre but pour ces enfants est de obtenir l’interdiction du abus de ces enfants. Toute une génération des jeunes hommes est condamnes a grandir sous des circonstances défavorables et sans éducation. Selon des études du USAID et UNICEF presque 100'000 enfants sont en concernes et nous craignons que des enfants des pays voisins sont enlevés pour assurer le réapprovisionnement des Daaras. Notre association sénégalaise „Yaakar – Foyer pour enfant Senegal“ s’est fédérée avec autre organisations locale sous le nom de „S T O P à la Mendicité des Enfants“. Afin de mettre fin a l’abus de ces enfants nous envisagent de grouper tous les parties prenantes atour d’une table: enfants, parents, Marabouts, medias et politiciens.